Parc National de Bako

– Parc national de Bako

Ce parc du Sarawak (Bornéo) est un des plus petits de Malaisie (27 km2). Il est situé au bord de la mer, à 37 km au nord-ouest de Kuching, la capitale du Sarawak. Comme tout les parcs naturels de Malaisie, il y a une structure d’accueil des visiteurs très bien faite ainsi qu’hébergement et restauration. On peut séjourner à Bako pour un budget très réduit. Il existe des dizaines de kilomètres de sentiers balisés où il est impossible de se perdre. Ce parc est intéressant car il abrite un condensé de la nature de Bornéo. On y trouve des forêts à Diptérocarpacées typiques de l’Asie du Sud-est (certains arbres dépassent les 60 mètres !). On découvre une flore particulière adaptée aux plateaux de grès aux sols très pauvres : il s’agit d’une forêt avec de petits arbres, des bruyères et des zones marécageuses couvrant des étendues de sable blanc. C’est dans ces milieux que l’on observe les Népenthes, plantes carnivores à urnes. La côte recèle quelques plages de sable de toute beauté vides de tout baigneur ainsi que des mangroves que l’on peut visiter sur des pontons de bois.
La faune est discrète ; on peut espérer voir le « mouse-deer » tout petit chevrotin gros comme un lapin, des singes comme le Presbytis argenté et le Macaque (attention trop familier, voleur et agressif) et surtout les uniques Nasiques aux gros nez. Ces singes sont endémiques des mangroves de Bornéo, il y en a environ 150 à Bako, relativement faciles à voir. Une balade nocturne vous révélera de nombreux insectes, reptiles et grenouilles et vous permettra de faire une belle moisson d’images spectaculaires (phasmes géants, scorpions, mille-pattes, araignées etc.). Les nasiques sont photographiables depuis le ponton qui part de l’accueil. On y voit très facilement le sanglier local qui vient visiter les poubelles du restaurant. La plage et la mangrove grouillent de périophtalmes (poissons avec des poumons), de crabes violonistes et de bernard-l’hermite. On peut y voir déambuler le Varan Salvator dont les plus gros spécimens avoisinent les 2 mètres !
Pour se rendre à Bako il faut prendre un bus ou un taxi depuis Kuching qui vous emmène à un embarcadère d’où il vous faudra faire 30 minutes de bateau pour rejoindre le parc. Selon la marée vous serez débarqué sur le ponton d’accostage devant l’accueil ou bien sur la plage avec armes et bagages parfois à plus de vingt minutes à pieds de l’accueil ! Les bungalows excentrés, situés à quelques mètres de la forêt sont les plus romantiques. Attention toutefois aux bandes de Macaques très organisées qui peuvent mettre votre chambre à sac en quelques minutes. Bien fermé à clef portes et fenêtres. Vous êtes quand même en forêt tropicale (sous l’équateur) donc sangsues, moustiques et autres petits désagréments sont aussi au rendez-vous.